Week-end à Dusseldorf – Quel voyage !

Second séjour dans la ville de Düsseldorf à l’occasion des marchés de Noël. Immersion totale grâce à la présence d’amis expatriés en Allemagne depuis plusieurs années.

Coût du voyage :

  • TRANSPORTS :
    • Covoiturage : 74,00 euros par personne aller-retour (environ 5 heures). Places réservées quelques semaines avant le week-end (compte-tenu des prix exorbitants du Thalys – plus de 200,00 euros)
    • Métros sur place : une vingtaine d’euros (possibilité d’acheter sur le quai ou directement dans le métro). Pensez au carte week-end (ou 24 heures) très intéressante !

Journal de bord :

JOUR 1 :

Arrivée en fin de matinée à la périphérie de la ville, je rejoins en tram la gare centrale de Cologne où j’achète mon billet au guichet pour Düsseldorf où m’attend mon amie en fin d’après-midi. En attendant, j’en profite pour faire un tour dans la ville et me remémorer des souvenirs de mon séjour en 2017 lors du Carnaval.

Premier arrêt : la visite du Dôme (entrée gratuite et dépliant explicatif payant). Pas de messe en cours, je peux donc tranquillement faire le tour de la cathédrale et admirer ses ornements. Un constat : l’église est beaucoup plus sombre que ce que nous avons l’habitude de voir en France ; intérieurement peu lumineuse et extérieurement très noircie (pollution ?).

Derrière la cathédrale, je tombe sur le premier marché de la ville : « Weihnachtsmarkt am Kölner Dom » où je déguste mon premier vin chaud (gluhwein) – rouge, blanc et rosé y sont proposés dans les mugs décorés spécialement pour l’occasion (consigne : 1 euro) – en sillonnant les allées du marché installé autour d’un majestueux sapin.

Je poursuis ensuite mon exploration avec le « Heinzels Winter Fairyrale » qui entoure une patinoire (2400m²), qui me semble encore typique que le précédent avec ses stands de bières, d’emporte-pièces, de bougies, de pain d’épices, d’étoiles de Noël, de Casse-Noisette…

Via les bords du Rhin, puis la vieille ville et le quartier commerçant (avec vue sur le pont Hohenzollern et la Tour Panoramique), je mets le cap sur le marché aux anges « Markt der Engel auf dem Neumarkt ».

Premier constat : malgré le fait que nous soyons vendredi, que de monde dans les rues de Cologne et quelle ambiance (musique…).

Malheureusement, il est déjà temps de faire demi-tour pour ne pas louper le train !

A noter : des petits guides sont distribués (en anglais et allemand) à l’occasion des marchés de Cologne (« Weihnachtsmarket Köln 2018 »).

En moins d’une heure, je rejoins la gare centrale de Düsseldorf. Après avoir déposé mes affaires chez mon amie, il est temps d’aller prendre la température des marchés de la ville ! La pluie n’a pas freiné la foule, loin de là : quelle ambiance au bar du Sternchenmarkt.

Pour nous réchauffer direction la brasserie. Au menu : pain à la chaire de saucisse crue, eisbein (jarret de porc) accompagné de purée et de chou et verres de bière locale.

Après cette première immersion gastronomique, nous partons nous promener dans les ruelles de la vielle ville (en passant par le Weihnachtsmarkt am Marktplatz et le Weihnachtsmarkt auf der flinger strasse).

JOUR 2 :

Après une grasse matinée bien méritée, nous partons nous mettre au vert dans la forêt.

Après cette balade ressourçante, nous revenons en ville en tram poursuivre l’exploration des marchés et de la gastronomie allemande (liqueur à l’œuf, snchaps, jus de pommes chaud aromatisé au gin, wurst, pâtes, pommes de terre sous toutes les formes …) non sans une pause shopping chez DM. Entre 2 plats, nous profitons des concerts gratuits de la ville sur le Weihnachtsmarkt schadowplatz une bière à la main. Après un tour dans la Grande Roue, nous terminons la soirée au bar du Weihnachtsmarkt Gustaf Gründgens Platz, autour de la patinoire (450m²) de la ville.

JOUR 3 :

Ce matin, nous avons décidé de prendre soin de nous. Pour ce faire, direction Münster Therme (environ 15.00 euros par personne).

Comme chez Claudius Therme, la nudité est de rigueur. Pendant plus de 2 heures, nous enchaînons piscine à remous extérieure (en maillot pour ne pas choquer les voisins !), saunas à 80°et 90°, hammam, bains de pieds chauds/froids… et participons à la séance de sauna collective (où c’est toujours aussi compliqué de résister à la chaleur) qui dure une dizaine de minutes.

Afin de poursuivre notre tour des marchés de Düsseldorf, nous faisons l’impasse sur la magnifique piscine, entourée de cabines.

Un lieu plein de charme, à l’abri des regards, dans un style parfait Art Nouveau.

Affamés, nous reprenons le tram et rejoignons le centre ville pour nos derniers achats, en passant notamment par le marché aux Angelots, Engelchenmarkt, situé autour du kiosque à musique.

Malheureusement, il est déjà l’heure de rentrer en France… A bientôt alors pour le Carnaval 😉

Merci Cologne et Düsseldorf de m’avoir offert tant de féerie et rabiboché avec les marchés de Noël !