Week-end à Londres – Journal de bord – Quel voyage !

Jour 1 : Westminster & Covent Garden

Après être parti en bus de Paris (porte de Bagnolet) en fin de journée, avoir traversé la Manche en bateau, repris le bus, nous arrivons à 5h30 (6h30 heure française) à Victoria Station. En attendant que les cafés ouvrent, nous faisons un tour dans Hyde Park et croisons joggeurs et écureuils malgré l’heure très matinale. Petit déjeuner à Starbucks aux fins de nous réchauffer. Nous entamons notre visite de la ville par Buckingham Palace, Saint Jame’s Park, les écuries – Banqueting house, Houses of Parliament et l’abbaye de Westminster ; et revenons au palais pour 11h30 voir la relève de la garde. Malgré une pluie battante, les lieux sont assaillis de touristes. Les gardes ont sortis leur cardigan aux fins de se protéger de la pluie. Trempés, nous prenons le métro pour nous rendre à Elephant and Castle récupérer les clés de la chambre réservée sur internet (notre hôte rentrée en France pour le week-end a confié ses clés à un de ses colocataires français qui nous fait découvrir les lieux). Après un pique-nique à base d’aliments achetés chez Tesco, une douche chaude et une petite sieste, nous repartons secs en direction de Picadilly circus. A la sortie du métro, nous sommes alpagués par des vendeurs de Bible, sous les écrans publicitaires ultramodernes de la station. Nous continuons notre visite en passant par Tafalgar Square et son coq bleu. Nous allons, ensuite, diner à Covent Garden, où toutes les cuisines sont représentes (https://www.coventgardenlondonuk.com/food-drink ). En sillonnant les rues avoisinantes, nous nous arrêtons acheter des bonbons acidulés. Puis, terminons par Somerset house et ses jets d’eau.

Jour 2 : La City & South Bank

Nous regagnons Saint Paul en bus sous le soleil, et entamons notre tour dans la City (s’arrêter voir le cornichon, les ascenseurs extérieurs de Lloyd’s of London, les églises Saint Olave et Saint Stephen Walbrook). L’ancien côtoie partout le neuf, le moderne le classique ; les touristes se mêlent aux hommes d’affaires… Nous arrivons ensuite à la tour de Londres, où nous retrouvons la foule.

Après avoir déjeuné chez Eat, nous traversons l’impressionnant Tower Bridge, et nous promenons sur les bords de la Tamise d’où la vue sur la City est appréciable. Après un détour au Shard dont l’architecture en impose (mais nous ne prenons pas l’ascenseur pour admirer la vue sur la ville compte-tenu du prix exorbitant de l’entrée – 30£/personne), nous passons au Borough market puis visitons la Southwark catedral et faisons une pause au Tate modern (entrée libre). Après un tour dans les collections d’art modern, nous montons au bar restaurant d’où la vue sur Saint Paul, la City et la tour de Londres est belle (vue appréciable du millenium bridge également). Nous reprenons notre marche vers le London Eye et nous arrêtons en chemin au Southbank center devant laquelle les skateurs et graffeurs s’activent.

Après un détour pour diner au Vincent Rooms, malheureusement fermé, nous rejoignons Covent Garden où nous dégustons au Battersea Pie Station un mash’n’pie et optons pour une tourte à la Guinness accompagnée d’une bière (https://www.coventgardenlondonuk.com/restaurants/battersea-pie-station ; http://www.tripadvisor.co.uk/Restaurant_Review-g186338-d2102842-Reviews-Battersea_Pie_Station-London_England.html ).

Jour 3 :

Après une petite demi-heure de queue, nous obtenons nos billets pour le London Eye (nous vous conseillons de réserver vos billets sur internet pour éviter de perdre trop de temps), et repartons faire la queue au pied de la roue. La nacelle devant nous a été privatisée pour fêter l’anniversaire d’un enfant ! De notre nacelle, la vue est impressionnante sur Londres et sa banlieue.

Après ces fortes émotions (personnes sujettes au vertige s’abstenir), nous rejoignons Oxford Street où nous avons repéré sur internet un fish and chips, le Golden Union Fish Bar (http://www.tripadvisor.co.uk/ShowUserReviews-g186338-d1539452-r142581082-Golden_Union_Fish_Bar-London_England.html ;15£/personne). Le restaurant est plein à craquer et les assiettes repartent vides en cuisine ! Nous dégustons notre fish and chips accompagné d’un volumineux et délicieux milkshake. Plein d’énergie, nous rejoignons le magasin Primark où les prix bas sont au rendez-vous. Nous entrons ensuite chez Harrods, temple du jouet, dans lequel nos yeux pétillent ! Puis, épuisés, nous nous accordons une pause autour d’un thé (http://www.carnaby.co.uk/store/camellias-tea-house ) à Kingly court. Nous nous perdons, ensuite, dans les rues du quartier de Soho (explorez Chinatown dans lequel vous vous sentirez happé, entrez dans le vintage magazine store et les boutiques de vêtement vintage hippie, posez vous à Soho square). Puis dinons asiatique à Kingly court (http://www.carnaby.co.uk/store/cha-cha-moon ).

Jour 4 : Notting Hill & Candem Market

Nous démarrons la journée par une ballade romantique dans Notting Hill. Au programme : déguster un fromage blanc glacé (au Snog), flâner au marché, s’approvisionner en objets de tout genre dans les petites boutiques de portobello road et admirer les demeures aux couleurs exubérantes !

Nous rejoignons ensuite Camden Market, quartier alternatif de Londres, où nous déjeunons sur les grandes tables le long du canal. A noter : Candem Market est le temple du shopping en tout genre (vêtements, meubles, bijoux, souvenirs…) et est divisé en 4 zones : stables market, lock market, canal market et buck street market. La chalk farm road vaut le détour pour ses façades impressionnantes.

Nous rejoignons le centre ville en passant par Regent’s park dans lequel nous croisons de nombreuses familles londoniennes venues se promener.

Avant d’entamer le périple du retour, nous goutons un burger king à Victoria Station.

QUELQUES SITES pour préparer votre séjour :

NOTRE EXPERIENCE :

  • N’oubliez pas vos adaptateurs pour recharger vos appareils électriques,
  • Achetez une carte de transport OYSTER CARD valable dans le métro et le bus… Vous êtes libres de mettre le montant que vous souhaitez dessus. A chaque fois que vous entrez et sortez du métro ou lorsque vous montez dans le bus, vous la validez. Le montant du trajet se décompte automatiquement et est plafonné de manière journalière. A la fin de votre séjour, vous retournez au guichet avec la carte et on vous rembourse la somme restante.

N’essayez pas de frauder à Londres, les contrôles sont très nombreux et les londoniens très respectueux des règles.

  • Nous avons opté pour des déplacements en bus, quoique généralement plus longs, permettant ainsi de profiter pleinement des monuments de la ville.
  • Les prix sont globalement plus élevés à Londres qu’à Paris (habillement, nourriture et sites).
  • Prévoyez toujours votre parapluie car vous n’êtes pas à l’abri d’une petite ondée !

Retour à l’article Week-end à Londres
Voir la galerie photos